Eco-Campus

Les récoltes du Potager en janvier et février


Chaque mardi de 17h à 18h :
Mardi 7 janvier - 17h - Campus Jean-Henri Fabre, Résidence Crous Jean Zay
Mardi 14 janvier - 17h - Campus Jean-Henri Fabre, UFR STS - Hall du bât. A
Mardi 21 janvier - 17h - Résidence Crous Les 3 Clés D’or
Mardi 28 janvier - 17h - Campus Jean-Henri Fabre, IUT
Mardi 4 février - 17h - Campus Jean-Henri Fabre, Résidence Crous Jean Zay
Mardi 11 février - 17h - Campus Hannah Arendt
Mardi 18 février - 17h - Campus Jean-Henri Fabre, CERI
Mardi 25 février - 17h - Campus Jean-Henri Fabre, UFR STS - Hall du bât. A

Rendez-vous sur la page Facebook de Ville Campus pour l'actualité et le calendrier des récoltes, sur le campus Jean-Henri Fabre et Hannah Arendt.
 

Le potager partagé du campus Jean-Henri Fabre



Le technopôle Agroparc, dans lequel est implanté le campus Jean-Henri Fabre, est déjà un pôle majeur d’activité qui tend naturellement à devenir un lieu de vie urbaine, voire une ville nouvelle dans un environnement qui respecte des mémoires de son passé agricole. Le campus, au c?ur de cette évolution, doit proposer des infrastructures et des activités pour valoriser la recherche et les talents de la communauté universitaire, en particulier des étudiants, et créer un espace de vie ouvert aux étudiants et aux habitants du site. Ces actions doivent permettre de revendiquer l'axe identitaire de ce campus.

Le volet Eco-Campus repose sur la création de jardins étudiants autogérés, sur le modèle des potagers partagés, à proximité de la nouvelle résidence universitaire du CROUS (Jean Zay) et dans le prolongement du verger artistique de Betty Bui créé dans le cadre du 1% artistique du nouveau bâtiment de l’UFR-ip Sciences, Technologies, Santé.

Concevoir un Eco-Campus basé sur les jardins étudiants, c’est penser un lieu de création et d’échanges entre les étudiants, les chercheurs et les habitants du quartier. C’est aussi concevoir des modes de gestion collectifs tout au long de l’année pour faire vivre les terres du campus (carnet des travaux, gestion des arrosages…).

Plus fondamentalement, c’est intégrer le cycle des saisons dans la vie de l’étudiant (semis et plantation, désherbage, floraison, fructification, récolte, taille…), créer de nouveaux rythmes structurants, gérer les conséquences du non-respect des processus naturels. Cela aidera les étudiants à s’ancrer dans le vivant et la terre de façon à rééquilibrer les effets du surmenage intellectuel et lutter contre le stress. Autour du potager, les jardins étudiants seront propices au développement de nombreuses activités et dispositifs : parcours santé, déplacements à vélo, station météo, sensibilisation aux questions de nutrition, séances de Taï-Chi et ateliers artistiques de création en plein air, au c?ur de la végétation…

Eco-Campus est conçu comme un lieu d’expérimentation sociale étudiante, une façon de donner corps à la ville en proposant un espace cultivable et cultivé au c?ur d’une zone d’activité.

 



Mis à jour le 6 janvier 2020